MTWE MTWE

INSCRIRE MAINTENANT


Du 22er au 24 septembre 2020
Paris Expo Porte de Versailles, Paris, France

Nouvelles de l'industrie


Le satellite d'observation de l'atmosphère Sentinel-5P de l'ESA prêt au lancement

Le dernier satellite de l'Agence spatiale européenne, Sentinel-5P, qui mesurera la concentration des gaz à l’état de traces dans l'atmosphère, a été expédié vers le Cosmodrome de Plessetsk, en Russie, et devrait être lancé en octobre.



Dénommée « Précurseur de Sentinelle 5 » (S-5P), cette mission qui fait suite à cinq autres satellites Sentinelle déjà en orbite, est la première du programme Copernicus consacrée à la surveillance de l'atmosphère.



Les satellites Sentinelle sont au cœur du programme de surveillance de l'environnement Copernicus, de l'Union européenne (UE). Copernicus fournit des informations sur la surface de la terre, les océans et l'atmosphère à destination des citoyens et prestataires de services, et pour appuyer l'élaboration de politiques.



Appareil de surveillance

Sentinel-5P est équipé du spectromètre de pointe TROPOspheric Monitoring Instrument

(Tropomi), qui mesurera de nombreux gaz à l’état de traces tels que le dioxyde d'azote, l'ozone, le formaldéhyde, le dioxyde de soufre, le méthane, le monoxyde de carbone et les concentrations d'aérosols, tous susceptibles d'influer sur notre santé et le climat.



Doté d'une largeur de fauchée de 2600 km, Tropomi pourra cartographier quotidiennement l’ensemble de la planète. Les informations qu’il recueillera viendront alimenter le Service de surveillance de l’atmosphère de Copernicus, qui a pour fonction d’établir des prévisions de la qualité de l’air et de fournir une aide à la décision. Le satellite devrait être mis en orbite sur un lanceur Rockot le 13 octobre 2017.



Vérifications et essais

William Simpson, responsable du lancement de Sentinel-5P à l'ESA, a déclaré : « C'était formidable de le voir arriver ici à Plessetsk, où l'équipe l'attendait et était prête, désireuse de s'assurer que le satellite était en bon état après son voyage en provenance du Royaume-Uni.



« La campagne de lancement ne pouvait pas mieux commencer. Nous avons d'abord déballé tous les équipements de soutien électriques et mécaniques, indispensables pour tester le satellite, puis utilisé une grue pour retirer soigneusement Sentinel-5P de son conteneur.



« Une fois en position, l'une des premières tâches consistait à le mettre en marche. Il s'agit toujours d'un moment angoissant ; il y a donc eu des sourires et des applaudissements tout autour quand il s'est allumé, démontrant que tout allait bien.



« Nous suivons maintenant la liste de contrôle, tant pour le satellite que pour Tropomi, et l'équipe responsable de la propulsion se prépare à alimenter le satellite avant de le faire rejoindre l'étage supérieur de la fusée et de l'encapsuler dans le carénage protecteur.



« Même si nous avons encore du travail à effectuer, tout se passe bien pour l'instant. » - September 2017

Retour vers les actualités